top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurKlara Yoga

ELLES - MARS 2023


Le 08 mars dernier, c’était la journée internationale des droits des femmes. Je l’ai réalisé alors que le sujet de cette lettre s'était déjà presque imposé à moi : FEMMES, SOEURS, MÈRES. Ce mois-j'écris pour ELLES, pour leur rendre hommage. ELLES que j’ai notamment eu le plaisir de rencontrer ces derniers mois lors de retraites. Qu’on ne s’y méprenne pas, les hommes sont les bienvenus et ont toute leur place dans ces séjours. Mais il faut se rendre à l’évidence, ils sont une minorité à s’inscrire et à franchir le pas. Sur 4 retraites organisées avec Laura à Chamonix depuis novembre 2021, il y a eu 45 femmes… et 1 seul homme. Chacune et chacun ont pourtant tellement à s’apporter. Mais ce n’est pas le sujet du jour... :) Ce mois-ci, c’est donc pour ELLES que j’écris. Du 12 au 19 mars, dans le cadre d'un séjour Yoga et Rando dans le désert du Sahara, organisé par Neogusto, j’ai eu le privilège d’accompagner un groupe de 13 femmes, aux profils et aux âges variés. Des femmes qui ne se seraient certainement jamais croisées dans un autre contexte, mais qui ont, à un moment donné fait le même choix, celui de s’accorder un temps pour soi. Certaines simplement dans l'optique de découvrir un nouvel horizon, d'autres avec l'intention de se retrouver, peut-être même de se rencontrer. Et d'autres encore ignoraient qu’en partant découvrir un nouvel horizon, elles allaient se rencontrer. Épouse, mère, collègue… l’espace de quelques jours, elles se sont choisies. Loin de l’agitation du monde. Comme le dit J-P Valentin, “accompagner une méharée, être attentif au murmure des dunes, c’est communier avec le temps et l’espace, et prendre conscience de l’âpre beauté d’une vie dépouillée.” Car face à l’immensité, on se retrouvons rapidement face à soi. Le désert invite à laisser tomber les couches les unes après les autres pour toucher à l’essentiel, à l’essence, à ce qui fait sens. Elles ont osé.

Je suis extrêmement touchée d’avoir assisté au dépouillement de ces femmes qui ont accepté de se montrer dans toute leur authenticité et leur sensibilité. Elles ont prouvé que vulnérabilité et force sont loin d'être incompatibles; une force que Zouzou, le guide bédouin n'a d'ailleurs pas manqué de souligner. Je me sens pleine de gratitude d’avoir été la témoin privilégiée de leurs échanges, de leur complicité, de leurs confidences chuchotées aux creux des dunes. J'ai trouvé particulièrement émouvant de voir ces femmes s’écouter et s’entraider, rire aux éclats et pleurer ensemble, faire clan dans un esprit de sororité. Alors aujourd’hui, cette lettre je la dédie aux femmes. À mes grands-mères, à ma mère, à ma sœur. À mes amies. À toutes ces femmes, rencontrées notamment durant ces séjours. Vous êtes puissantes et vous m’inspirez.

4 vues0 commentaire

Comments


bottom of page