top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurKlara Yoga

RACINES - FÉVRIER 2022

Dernière mise à jour : 29 juin 2023

En ce moment, je me questionne beaucoup sur la notion de racine. Depuis mon retour du Canada au printemps dernier, j’ai passé pas mal de temps en Haute-Savoie, là où j'ai grandi. Cet environnement, au pied du Mont-Blanc, je le connais autant qu’il m’est étranger. Je suis partie tôt de la région pour mes études. Puis j’ai vécu 12 ans au Québec, que je considère comme ma deuxième maison. L’appel du retour en France s’est fait ressentir comme un besoin de retour aux sources, aux « racines » justement. Aujourd’hui, je tente de m’ancrer à nouveau dans mon pays natal, avec l’énergie du renouveau. Mais, après tant d’années d’expatriation et actuellement installée dans une nouvelle région, je me sens tout de même un peu déracinée.

Où sont nos racines ? Est-ce là où l’on né ? Là où l’on vit, là où l’on grandit ? Là ou l’on construit ? Qu’est-ce que cela signifie de quitter un endroit, de se dé-raciner ? Peut-on prendre racine ailleurs… comme une plante que l’on transplante ?

Vastes questions. Une partie de la réponse réside peut-être dans le fait d’accepter de se sentir entre. Entre deux. Deux pays, deux continents. Peut-être s’agit-il de trouver son ancrage, son refuge intérieur. Des outils comme la méditation ou la contemplation entre autres, peuvent certainement nous y aider ici. Peu importe où l'on se trouve, trouver un petit espace en soi pour se recueillir. Pour revenir à l’essence même de ce qui est. Revenir également à la matière, au concret. Se sentir profondément habiter son corps et être dans le faire. [Je vous renvoie à la conversation entre Marie Robert et Odile Chabrillac dans la Boîte à Pépites ci-dessous]. Quand j'y pense, ce n'est pas si étonnant qu'un projet important pour moi, la co-création de deux retraites de yoga, ait eu lieu à Chamonix, en Haute-Savoie. Naturellement, ces séjours se sont réalisés dans ce décor autant familier et rassurant, qu'imposant...presque intimidant.

Les montagnes nous soutiennent et nous offrent tant de force... Et dans le même temps, elles nous font nous sentir si petits face à l'immensité du monde. L’entre deux. Une fois encore

4 vues0 commentaire

Comentários


bottom of page